Abonnez-vous à notre
Newsletter

Rémunération, parcours et féminisation : les chiffres 2021 des métiers de la sécurité en entreprise

Deux professionnels devant un ordinateur

Quels sont les salaires moyens des directeurs et directrices sécurité sûreté en entreprise ? Où en est la féminisation des professions liées à la sécurité ? Quel est le parcours type pour les métiers de la sûreté en entreprise ? Rendre notre monde + sûr dresse un bilan chiffré des résultats de la dernière enquête du Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE). À retenir : la bonne attractivité des métiers de cadres dans la sécurité, et un plafond de verre féminin bien trop important.

Les chiffres 2021 des métiers de la sécurité en entreprise : salaire, féminisation, parcours

L’attractivité des métiers de la sécurité et de la sûreté en entreprise n’est plus à démontrer. Selon la dernière enquête du Club des directeurs de sécurité des entreprises, les salaires moyens de la profession – tous niveaux confondus – sont 4 % supérieurs aux rémunérations globales du marché. Pour les auteurs et autrices de l’étude, ces bonnes rémunérations sont le signe que les métiers de la sécurité ont enfin pris toute leur importance au sein des entreprises. La crise du coronavirus n’ayant sans doute pas été étrangère à cette prise de conscience. Une attractivité qui doit, cependant, être relativisée, puisque les salaires des postes de management peuvent varier du simple au double, selon les entreprises. 

Cette attractivité des salaires explique, en partie, les nombreuses passerelles entre les institutions publiques régaliennes et le privé. En effet, plus de 54 % des postes de management sont occupés par des personnes venant du public. 

Toutefois, l’enquête du Club des directeurs de sécurité des entreprises pointe un problème majeur dans la filière : le plafond de verre pour les femmes semble plus solide que jamais. Avec à peine 7 % de femmes à des postes de management contre plus de 57 % à des niveaux d’analystes, la filière peine à féminiser les hauts niveaux hiérarchiques. Pour les auteurs de l’étude, il s’agit d’un des principaux points de travail auxquels devront s’atteler les professionnels de la sécurité dans les mois à venir. La tâche s’annonce aussi considérable que nécessaire.