La sécurité privée cherche ses futurs talents ! Avec plusieurs dizaines de milliers de postes à pourvoir, le secteur est l’un des plus dynamiques dans l’Hexagone. Mais quels sont les profils recherchés ? Comment ces postes évoluent-ils depuis quelques années ? Le point en chiffres et avec Brahim Kazbennaou, en charge des relations Entreprises à Pôle Emploi.

 

Infographie sur les métiers qui recrutent dans la sécurité privée

« L’augmentation de certains actes de délinquance comme les vols sur les sites industriels et la menace terroriste ont totalement changé la donne », prévient d’emblée Brahim Kazbennaou, chargé de relations entreprises chez Pôle Emploi. Depuis plusieurs années, ce dernier observe une hausse sans précédent de la demande des entreprises pour des postes d’agents de sécurité. Un constat largement confirmé par les instituts d’études économiques puisque, selon l’Insee, le secteur de la sécurité privée connaît une croissance de 4,3 % ces dernières années. Les recrutements vont donc bon train.

Deux types de talents recherchés

Parmi ces recrutements, deux types de postes se distinguent. Viennent d’abord toutes les missions liées à la sécurité physique. C’est le domaine qui recrute en majorité avec plus de 73 000 postes à pourvoir d’ici 2022, selon le ministère du Travail. En cause ? L’augmentation de certains actes de malveillance. Par exemple, le secteur de la grande consommation enregistre une perte annuelle de 3,5 milliards d’euros due aux vols estime le spécialiste Checkpoint Systems. C’est dire si le besoin d’agents devient crucial pour les entreprises.

Apparaît ensuite un autre aspect de la sécurité : la cyberdéfense qui recrute plus de 2 500 personnes, pour la seule année 2019. C’est dit : les menaces ne sont plus uniquement physiques. 

Une évolution sensible des profils

Au-delà des missions, les experts de Pôle emploi notent surtout une grande évolution des profils recherchés, surtout pour les agents de sécurité. « Les entreprises recherchent de plus en plus des talents disposant de la bonne “posture”, c’est-à-dire une bonne expression écrite et orale, les bons gestes et une grande politesse. Il ne faut pas oublier que l’agent de sécurité est, dans de nombreux domaines comme le retail, la première personne de l’entreprise que le client rencontre », explique Brahim Kazbennaou. C’est d’ailleurs pour travailler cette posture que Pôle emploi organise régulièrement des ateliers dédiés. 

 

En parallèle, les acteurs de la sécurité privée entendent aussi faire évoluer leurs effectifs en accordant davantage de place aux femmes, qui ne représentent actuellement que 15 % des salariés du secteur. Et sur ce sujet, la route est malheureusement encore longue…

>>> Pour en savoir plus, découvrez le baromètre de la perception des femmes dans la sécurité privée

Lire aussi

Équipements de Protection Individuelle : le rôle des EPI dans la sécurité privée

Métiers & Formations
30 avril 2024

Surveillance d’une entreprise, d’un immeuble, d’un site, d’un parking… Dans bien des situations, à plus forte raison la nuit ou le week-end, les agents de sécurité privée sont amenés à exercer leurs missions seuls. Quelles sont les obligations des employeurs sur le sujet des travailleurs isolés ? Quels dispositifs permettent de…

« La cybersécurité n’est pas un métier d’homme »

Métiers & Formations
6 février 2024

Pourquoi si peu de femmes dans la cybersécurité ? Pour tenter de remédier au manque d’attractivité structurel de cette filière pour les talents féminins, Nacira Salvan, docteure en informatique, a fondé en 2016 le Cercle des femmes de la cybersécurité. Selon elle, les idées reçues ont encore la vie dure, dans…