Abonnez-vous à notre
Newsletter

Best of 2018 #1 : Top 5 des articles sur les grands dossiers de la sécurité privée

Les nouveaux enjeux du recrutement dans la sécurité privée – RNMPS

Chiffres clés du secteur, bilan du continuum de sécurité, armement des agents, féminisation de la profession et nouvelles ambitions de la sécurité privée… Retrouvez les 5 articles Rendre Notre Monde + Sûr sur les grands dossiers qui ont animé  la sécurité privée en 2018.

1 – Rapport de branche 2018 : Les chiffres clés du marché de la sécurité privée

En septembre 2018, le rapport de branche Prévention-Sécurité ainsi que l’Atlas En Toute Sécurité ont respectivement publié leur bilan du marché de la sécurité privée pour l’année 2017. Après avoir connu une belle envolée en 2015-2016, les résultats ont été plus mitigés  en 2017. La croissance globale — toujours positive — a en effet connu un net ralentissement (+2,9%) tandis que plusieurs indicateurs du secteur sont passés à l’orange. Partie émergente du secteur : les activités de sécurité électronique sont en plein essor grâce au développement d’offres et d’équipements technologiques de plus en plus sophistiqués et recherchés.

Retrouvez toutes les informations et chiffres clés dans cette infographie.

2 – Les trois évolutions indispensables de la sécurité privée : normalisation, formation des agents et unité professionnelle

Rendre Notre Monde + Sûr by GORON SA – RNMPS
Crédit photo : ©GORON

C’est à la condition de ces trois ambitions que les entreprises de sécurité privée pourront dépasser leur simple rôle de prestataires et bénéficier de la légitimité qu’elles méritent dans la coproduction de sécurité.

La sécurité privée se doit d’évoluer pour jouer pleinement son rôle de protection au service de la nation”. Voici ce qu’explique Eric Chenevier — Président de la société GORON et spécialiste du secteur depuis plus de 30 ans — dans un article consacré aux évolutions nécessaires du secteur. Dans les prochaines années, la sécurité privée se doit en effet de relever trois défis majeurs : normaliser la sûreté, reprendre en main la formation des agents et obtenir une vraie reconnaissance de ses compétences. C’est à la condition de ces trois ambitions que les entreprises de sécurité privée pourront dépasser leur simple rôle de prestataires et bénéficier de la légitimité qu’elles méritent dans la coproduction de sécurité avec les forces publiques.

Retrouvez l’article complet ici.

3 – La place des femmes dans la sécurité privée

Quelle est la place des femmes dans la sécurité privée ?
Crédit photo : ©GORON

Si les femmes sont encore trop peu nombreuses dans cette branche, les sociétés de sécurité privée recherchent pourtant de plus en plus de profils féminins pour rejoindre leurs équipes.

En 2018, Rendre Notre Monde + Sûr a souhaité accorder une place toute particulière à la thématique de la féminisation du secteur de la sécurité privée. Si les femmes sont encore trop peu nombreuses dans cette branche, les sociétés de sécurité privée recherchent pourtant de plus en plus de profils féminins pour rejoindre leurs équipes. Problème : le métier souffre d’un déficit d’image général auprès des femmes qui n’imaginent pas que la sécurité privée puisse les accueillir. Ainsi, les candidatures se font rares. Pour changer la donne, il faut ainsi créer les meilleures conditions possibles à une féminisation saine de la profession.

Pour en savoir plus, lisez la suite de notre article ici.

4 – Continuum de sécurité : ce qu’il faut retenir du rapport parlementaire en 2018

Ce qu’il faut retenir du rapport parlementaire sur le continuum de sécurité – RNMPS

En septembre 2018, un rapport parlementaire portant sur la co-production de sécurité a été remis au Premier Ministre. Ce texte dresse l’état des lieux de la contribution conjointe et complémentaire entre les trois grands acteurs de la sécurité nationale : les forces régaliennes (police et gendarmerie), les policiers municipaux et les sociétés de sécurité privée. Rendre Notre Monde + Sûr a synthétisé toutes informations essentielles à retenir concernant les acteurs de la sécurité privée.

L’article intégral est à retrouver ici.

5 – Débat : A-t-on raison d’armer les agents de sécurité privée ?

Débat : A-t-on raison d’armer les agents de sécurité privée ? – RNMPS

Rendre Notre Monde + Sûr vous propose de découvrir un face à face entre deux experts portant une vision différente de cette loi.

L’armement des agents de sécurité privée a été l’une des actualités phares de l’année 2018. En effet, depuis le 1er janvier 2018, le port d’armes est autorisé aux agents de sécurité privée, sous certaines conditions. Une nouvelle autorisation qui prend la forme d’une petite révolution en France, et soulève un grand débat.

Rendre Notre Monde + Sûr vous propose de découvrir un face à face entre deux experts portant une vision différente de cette nouvelle disposition. D’un côté, Thibault de Montbrial, avocat au barreau de Paris, de l’autre, un fonctionnaire de police, responsable d’une brigade anticriminalité.